Qu’allez-vous choisir comme vins pour accompagner le repas de Noël ?


Toute l’équipe de « Les Dégustateurs » vous souhaite de très bonnes fêtes de fin d’année. Pour préparer le repas de Noël dans les meilleures conditions, nous vous proposons un petit article interactif sur l’accompagnement Vin de votre repas de Noël : Faites-nous part de vos envies, de vos certitudes, de vos traditions. Utilisez la fonction « Répondre » en bas de l’article pour publier votre commentaire.

Nous vous proposons les plats suivants, typique d’un repas de Noël :
> Huitres Marenne-Oléron
> Foie Gras mi-cuit
> Saint-Jacques poêlées
> Chapon de Bresse
> Buche glacée au chocolat pistache
> Buche crème au chocolat vanille

Alors : quels vins proposeriez-vous ? Lire les réponses …

Appréciation "coeurs" >> 5: Exceptionnel; 4: Très bon; 3: agréable; 2: correct ; 1: passable

Commentaires

  1. Julien admin dit :

    Allez ! Je me lance …
    Depuis la dégustation chez Bouchard Aîné & Fils à Beaune où ils nous ont proposé des Huitres accompagnées d’u Crémant de Bourgogne, je dois avouer que je testerais bien cette année les Huitres avec un Champagne Jacquesson cuvée 734 (http://www.lesdegustateurs.fr/2010/07/10/champagne-jacquesson-cuvee-734/), pour son côté « vineux » et ses bulles si fines, qui devraient se marier très bien avec le charnu et l’acidité de l’huître …
    Pour le foie gras, une jolie Canopée de chez Henri Ramonteu du domaine Cauhapé. On est bien entendu pas sur un vrai très sec et en même temps, cela permet de ne pas additionner la lourdeur du blanc moelleux avec celui du foie gras.
    Compte tenu des 2 blancs déjà dégustés avant, pour les Saint Jacques poêlées, j’opterai pour un Rouge ! Ce qui permettrait même de les déglacer au vin rouge … Un Saint-Joseph a base de Syrah apportera des notes épicées à la Saint-Jacques, tout en restant léger pour la suite du repas.
    Si vous avez encore faim (ou soif), j’accompagnerai le Chapon rôti de Bresse avec un Clos des Lambrays, proche voisin (http://www.lesdegustateurs.fr/2010/11/12/clos-des-lambrays-2007/) !
    Pour bûche crème au chocolat, pourquoi ne pas finir sur un Maury Vintage du Mas Amiel ou un G de Gasparets 1999…
    L’accompagnement de la bûche glacée au chocolat pistache me pose plus de problème … j’ai hâte de vous lire !
    Et … Joyeux Noël !

  2. Arnaud dit :

    Avec les huîtres, pourquoi pas un Champagne Moutard 6 cépages faisant suite à un Deutz millésimé qui aura préalablement éguisé les papilles avec quelques bouchées apéritives.
    Pour le foie gras, j’opte pour un Pinot Gris de chez Klipfel dont j’apprécie l’acidité qui contrebalance son côté sucré. De plus, ça permet de ne pas trop tapisser le palais pour la suite.
    Avec les Saint Jacques, je reste dans le classique avec un Puligny Montrachet de chez Leflaive.
    Avec le Chapon, le Clos des Lambrays me paraît un excellent choix.
    Et pour finir, un Mas Amiel Charles Dupuy. Sans hésitation.
    Sans oublier une petite poire du patron bien sûr…

    Bonnes fêtes à tous et faites vous plaisir!

  3. David David dit :

    Huitres Marenne-Oléron : l’idée du Champagne me paraît très bonne mais plutôt un extra Brut (sans dosage) pour contrebalancer l’iode. Un Brut nature de chez Drappier, Brut Pure de Pol Roger ou un Ultra brut de Laurent Perrier par exemple
    > Foie Gras mi-cuit : sur du canard, restons dans le Sud Ouest ! On peut choisir sur un Jurançon Cauhape Noblesse du temps qui avec l’acidité du petit manseng donnera du peps à l’accord met et vin
    > Saint-Jacques poêlées : le côté caramélisé des Saint-Jacques appelle un vin à la fois gras et minéral : un Chablis par exemple sur un bon premier cru (Montée de tonnerre, Vaillons…) voire un grand cru. Autre accord plus audacieux : le grand chef Thierry Marx propose un Saint Estêphe jeune du genre Haut Marbuzet pour associer les aspérités des tanins du vins avec la finesse et le charnu des Saint Jacques.
    > Chapon de Bresse : pour rester dans quelque chose de relativement régional, pourquoi pas un Beaujolais ? Un Moulin à vent du Château des Jacques ou un Morgon Côtes du Py de chez Dominique Piron. Certains sommeliers disent aussi qu’un Chapon bien rôti et caramélisé peut très bien s’accompagner d’un grand Sauternes : Château Doisy Daëne 2004 très équilibré plaira à ceux qui n’aiment pas trop les vins sucrés.
    > Desserts : le chocolat appelle le Maury. Même choix qu’Arnaud !

    Bonnes fêtes à tous ! On débriefera en 2011 !

Ecrire un commentaire

Connectez-vous avec votre compte existant de Facebook ou Twitter:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.