BD : Robert Parker, Les sept péchés capiteux, Simmat & Bercovici, Edition 12bis

Après avoir dévoré les 15 tomes traduits en français du manga japonais Les Gouttes de Dieu, j’ai attaqué dans de bonnes dispositions cette BD sur le célèbre critique « critiqué » Robert Parker Jr.
Cette BD s’avère complètement « à charge » contre le système Parker (Michel Rolland and co). C’est parfois sévère mais pas forcément volé.
Mais si le texte s’appuie sur des témoignages vrais et des livres sur le sujet, les textes, la trame narrative et l’enigme sont assez pauvres et les dessins moyens.
C’est dommage car l’idée est plutôt séduisante.

On est loin de la qualité des Gouttes de Dieu.

Appréciation "coeurs" >> 5: Exceptionnel; 4: Très bon; 3: agréable; 2: correct ; 1: passable

Commentaires

  1. Arnaud Arnaud dit :

    C’est vrai que l’histoire de Robert Parker est assez édifiante et ça, on ne peut pas lui retirer.
    Toutefois, le système reste extrêmement critiquable car que l’on juge un vin selon son propre goût est normal (c’est ce que nous venons sur le site) mais que ce goût devienne une référence internationale sur laquelle est basée l’évolution des prix est incompréhensible.

  2. Julien admin dit :

    Robert Parker Jr n’avait certainement pas comme vocation initiale que sa notation devienne un maître-étalon du vin … mais faute de concurrent ou de constestataire crédible, audible ou « marketinguement » au point, il a su imposer son empreinte certainement au-delà de ses ambitions initiales.
    Nous sommes ensuite tous d’accord que ce goût individuel a eu comme effet pervers de donner à tous les vins de Bordeaux le même goût, celui qui plait à Robert Parker. Mais quand on sait qu’une bonne note sur le Guide Parker peut augmenter de 20% les ventes du domaine … ça laisse à réfléchir et beaucoup de vignerons ont sauté le pas.
    Mais Parker ce n’est qu’une mode qui aura durer 10-15 ans et maintenant les vignerons sont lancés dans la « mode » du vin bio ou naturel ou biodynamie. Un nouveau cycle de 15 ans …

  3. Julien admin dit :

    Quelle ne fût pas ma surprise en ouvrant la Revue du Vin de France de Janvier 2011 ! Le bel article intitulé « les 11 personnalités de 2011 du vin » donne un coup de coeur … aux 2 auteurs de la BD les 7 péchés capiteux.
    On aurait aimé un peu plus d’indépendance et d’honnêteté de la part de la RVF surtout quand on a un guide concurrent de celui de Robert Parker (faire la promotion d’une BD qui descend son principal concurrent is not fair, isn’t it ?) et que l’un des auteurs est un collaborateur de la RVF …
    Franchement déçu de la RVF quand on critique les pratiques de PArker, Rolland, and co.

  4. David David dit :

    Bah il faut savoir prendre tout ça au second degré : la BD lui reconnait quand même un rare talent pour la dégustation. Plus que Parker lui-même, c’est le petit microcosme bordelais (producteurs, négoce,…) qui en prend pour son grade je trouve.

Ecrire un commentaire

Connectez-vous avec votre compte existant de Facebook ou Twitter:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.