François Pinault achète le mythique Château Grillet !

François Pinault vient d’acquérir le mythique Château Grillet, qui sublime le cépage Viognier. D’une superficie de trois hectares, à cheval sur les communes de Saint-Michel-sur-Rhône et Vérin, le vignoble de Château Grillet tient sa spécificité du fait que toute l’AOC appartient au même propriétaire.
Château Grillet a obtenu son AOC en 1936. En 1820, la famille Neyret-Gachet en avait pris le monopole et c’est la famille Canet qui en a hérité au début du XX e siècle. La dernière propriétaire, Isabelle Baratin-Canet, qui vient de vendre le domaine à François Pinault, était la fille d’André Canet, décédé en 1994.

Situé à 1km au sud de Condrieu, les versans sont exposés plein sud à la différence des « Condrieu » exposés Est, ce qui confère aux vins de Château des gardes très longues. On dit qu’il faut les boire après une dizaine d’année, sinon, 2-3 heures de carafe sont obligatoires !

On estime le chiffre d’affaires de 400 à 600 0000 € par an pour environ 10.000 à 12.000 bouteilles. L’affaire a dû se vendre vers les 4 millions d’euros avec le foncier… mais quand on aime, on en compte pas … enfin quand on s’appelle François Pinault, c’est plus facile me diriez vous !

Pour les amateurs de vins comme nous le sommes, il est toujours « triste » de voir un vin aussi prestigieux partir chez un industriel. Mais François Pinault doit certainement vouloir en faire un porte drapeau du vin français à l’étranger. Il ne sera pas surprenant de voir la bouteille à 200 euros d’ici quelques années, n’en doutons pas !
Finalement, c’est comme si le DRC était vendu à Bernard Arnault … mais ça nous sommes pas prêt de le voir … encore heureux !

Appréciation "coeurs" >> 5: Exceptionnel; 4: Très bon; 3: agréable; 2: correct ; 1: passable

Commentaires

  1. Julien admin dit :

    Visiblement, on murmure plus un chiffre entre 12 et 15 millions d’euros …

Ecrire un commentaire

Connectez-vous avec votre compte existant de Facebook ou Twitter:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.